If nothing happens after loading, please check your browser permissions.

« J'ai rencontré plusieurs personnes au Japon, de différentes régions de l'archipel, en ville et à la campagne, femmes et hommes de tous âges, qui chacun ⋅ e à leur manière éprouvaient le sentiment d'une nature disparue ; des environnements, des paysages, des ambiances qui leur manquaient cruellement.
Toutes et tous désiraient véritablement retrouver des espaces qui s'étaient soustrait à leur vie.
Il y avait chez chacun ⋅ e une description très riche de ces lieux, qui se déployaient autour d'impressionnantes forêts et qui s'étendaient sur de majestueuses montagnes. Il n'y avait personne d'autre qu'eux aux alentours. Un espace à une échelle personnelle, qui existait déjà comme une réalité voisine de celle qu'ils arpentaient.
Et ils me disaient toute la mélancolie qu'ils avaient pour ces mondes. »

shizen

2017 ~